Classic Ensemble Vienna Logo Small
L'ÉGLISE SAINT-PIERRE

L'ÉGLISE SAINT-PIERRE

 

ST. PETER’S CHURCH VIRTUAL TOUR

ST. PETER’S CHURCH VIRTUAL TOUR

 

Avant de quitter l’église, jetez un regard sur le retable du Maître-autel (7), œuvre de M. Altomonte, représentant la guérison du paralytique à la "Belle Porte" du temple de Jérusalem par saint Pierre et saint Jean et priez pour la fermeté et l'unité de la Foi chrétienne que l'église Saint-Pierre sert depuis le 4e siècle.

De nouveau sur la place Saint-Pierre (Petersplatz), faites le tour de l'église : vous y admirerez les lignes harmonieuses et en même temps si dynamiques de l'édifice ; vous y trouverez le monument de R. Weyr (14) représentant la fondation légendaire de l'église médiévale par Charlemagne, l'abside bien proportionnée avec deux statues de L. Mattielli qui représentent st Michel et st Pierre (15) , et sur la façade,
le portail de A. Altomonte (1) décoré de figurines en plomb durci et d'une inscription qui rappelle le vœu impérial fait à l’époque de la peste (1678-79)

Cette église a été fondée par une communauté séculière, la Confrérie de la Très-Sainte Trinité. Elle a été achevée et consacrée en 1733. En 1970, le cardinal F. König, archevêque de Vienne, chargea les prêtres de l’Opus Dei (www.opusdei.org) de la pastorale de l'église.

Vous entrez dans une église célèbre qui compte parmi les plus belles de Vienne. Vous venez y admirer une œuvre d'art et nous nous réjouissons de vous souhaiter la bienvenue. Mais Saint–Pierre est avant tout un lieu de culte construit à l'emplacement de Ia première église chrétienne de Vienne, qui était alors un camp militaire romain. Elle a été remplacée plus tard par une construction romane à trois nefs.
Le chef-d'œuvre de Lukas von Hildebrandt que vous pouvez visiter aujourd'hui ne date que du 18e siècle. C'est donc un lieu où l'on célèbre quotidiennement le service divin depuis plus de 1600 ans.

Nous vous remercions de vous comporter avec respect, de ne parler qu'à voix basse;
n'oubliez pas de diriger aussi votre regard vers le haut si vous voulez vous laisser pénétrer par toute la magnificence de cette église.

Cette église baroque étant consacrée à la Sainte Trinité, vous y trouverez des représentations et des symboles du mystère central de notre foi, sur le maître-autel (7), sur la chaire précieuse, œuvre de M. Steinl (4), sur les fresques remarquables de la coupole de J. M. Rottmayr (3) et en maints autres endroits encore.

La vénération de la Sainte Vierge qui a été assidûment pratiquée dans cette église dès ses origines (c'est ici par exemple que furent célébrés les premiers offices du mois de Marie) se manifeste par la multitude des représentations de la Sainte Vierge qui ornent l'intérieur de l'église: sur le maître-autel une Vierge Immaculée de L. Kupelwieser (7), artiste de la cour impériale du 19e siècle ; sur les autels latéraux un Cœur Immaculé de Marie (13) du même artiste ; une délicate image de Notre-Dame du Bon Secours par le Viennois S. Rosenstingl (1766) (9)
et Notre-Dame du Bon Conseil (don du Pape Léon XIII) (11) ; sur la fresque de la coupole le couronnement de la Sainte Vierge (3), et en face de la chaire (4), la belle Vierge au-dessus de la remarquable représentation du martyre de saint Jean Népomucène.

C'est à M. Steinl que l'église Saint-Pierre doit non seulement l'ensemble de l'aménagement intérieur, notamment les bancs, mais aussi son ambiance chaleureuse, recueillie et véritablement religieuse qui invite à la prière.

Les reliquaires placés sous les premiers autels latéraux – qui représentent la Sainte Famille par M. Altomonte (10) et saint Michel par J. G. Schmidt (11) – ne manqueront pas d'attirer votre attention. Ils contiennent les ossements de deux martyrs que le cardinal S. Kollonitz a rapportés des catacombes romaines en 1733 et qui furent vêtus selon le goût de l'époque. Sur l'autel de la Sainte Famille se trouve
une peinture à l'huile (par Michael Fuchs), de saint Josémaría Escriva, fondateur de la prélature personnelle de l’Opus Dei, qui a été canonisé en 2002 par le pape Jean–Paul II.

Levez les yeux encore une fois vers la magnifique coupole (3), puis baissez-les lentement vers les vitraux richement enchâssés, vers les fresques en partie en relief des quatre Pères de l'Église latins dans les écoinçons, et vers le blason impérial avec la devise de l'empereur Léopold I (6) au-dessus de l'arc de triomphe. Enfin, si vous vous retournez, vous verrez l'un des plus beaux orgues d'Autriche (2)

mPAY24 Icon American Express Icon JCB Icon Master Card Icon Visa Icon
Copyright © 2017